l’Hiver: Difficile en Chien?

l’Hiver: Difficile en Chien?
Trucs et astuces pour survivre les périodes de grand froid ou de glace rendant impossibles ou difficiles les sorties habituelles avec nos compagnons canins.

boules de neige

 En hiver, il peut devenir réellement difficile de dépenser son chien actif ou simplement le sortir faire ses besoins. Les surfaces trop glacées ou des périodes de grands froids nous obligent à devenir créatifs.

   Lors des grand froids, si vous avez une cour clôturée vous pouvez y envoyer votre chien faire ses besoins et le rentrer rapidement avant qu’il ne fasse des engelures aux pattes, bouts d’oreilles etc. Par contre, pour ceux d’entre nous en appartement, il faut sortir le chien plusieurs fois par jour pour ses besoins.
  Toutefois, lorsque le sol est recouvert de glace, il FAUT sortir notre chien en laisse car on ne compte plus les blessures (certaines prennent des années et des chirurgies pour se rétablir!) dû à un mauvais mouvement ou chute sur la glace pendant juste une courte sortie pipi.

Attention aux entorses, ligaments déchirés … ! Votre chien peut aisément se blesser en courant sur une surface glissante! Lorsque le sol est recouvert de glace, évitez de laisser courir votre chien et gardez une laisse plus courte pour l’aider. Gardez une longueur de griffes qui vont l’aider est une bonne idée s’il ne porte pas de bottines.

Ceci se veut un guide rapide de survie :

1 – Habiller le chien : cela sonne ridicule mais avec les froids extrêmes, la grande majorité des chiens ont besoin d’habillement. Cela peut aider les chiens frileux qui détestent sortir et finissent par s’échapper à l’intérieur. Chandail ou pas, lorsqu’il fait -40°C, rentrez rapidement vos chiens car on rencontre au Québec des bouts d’oreilles qui tombent car ont été exposés cinq minutes de trop au grand froid! Si votre Malamute ou Bouvier Bernois a assez de poils pour se protéger, il reste que si vous habitez en ville le sel rependu sur les trottoirs fait très mal aux coussinets. Si le chien se lèche les pattes par après, il peut s’empoisonner. La glace vive peut également causer des engelures. Des petites bottes sont très pratiques bien que souvent détestés par le toutou moyen. On peut entraîner un chien à bien marcher dedans et nous donner la patte gentiment pour se faire habiller. Il y a des chances que si vous lisez ceci maintenant il est un peu trop tard… donc :

– Vous pouvez aider en protégeant ses coussinets avec des baumes spéciaux ou le Bagbalm. Cela protège mais attention : si cela fait que votre chien lèche davantage ses pattes entrant, il peut s’empoisonner avec le sel/calcium qui peut y coller. Faites tremper ses pattes dans un bac d’eau tiède en rentrant.
– Sortez le rose-beef, camembert, saumon fumé, saucisse hot-dog ou ce qu’il faut et récompensez généreusement votre chien pendant que vous lui mettez les bottes. Sachez que la grande majorité des toutous marchent étrangement mais finissent par devenir distraits et fonctionnels une fois dehors (malgré qu’à l’intérieur ils gèlent sur place!). Donc, habillez-les en bas des escaliers au besoin.
– Si vous devez forcer votre chien à s’habiller et le tout n’est pas très plaisant malgré les gâteries, sachez que vous pourrez dans l’avenir rapproché lui apprendre à aimer le processus. En attendant, faites vos séances d’« habillement – torture » dans un endroit que vous n’allez pas utiliser dans le futur. Cela aidera les progrès lors des futurs entraînements pour créer des bonnes associations avec l’habillement si cela se fait à un autre endroit que l’horrible historique présente. Cela peut être le dernier hiver où votre clébard déteste se faire habiller car la collaboration s’apprend à tout âge! https://www.youtube.com/watch?v=f8DepYvp6zM
 Essayez de juste le faire le plus rapidement possible : si vous n’avez pas travaillé la collaboration de votre chien et que vous voyez obligés à le forcer, n’essayez pas de l’appeler, le disputer etc. Vous allez juste complétement ruiner (empoisonner) votre ‘viens’ et rendre la situation encore plus cauchemardesque. Juste allez-y et habillez votre chien, puis donnez-lui la meilleure nourriture possible après chaque botte. Si votre chien aime suffisamment le fromage pour vous approcher malgré les bottes, super. Sinon, attrapez gentiment votre chien et donnez-lui les délices après chaque botte et non pour tenter de l’appâter au départ : sinon vous risquez de développer une frayeur au fromage pour votre chien!
– Si vous êtes incapables de mettre des bottes à votre chien ou risquez de vous faire mordre, achetez-en pareil et débutez un bon entraînement positif qui vous permettra d’ici quelques semaines d’habiller votre chien sans problèmes. D’ici là, limitez les dégâts et sortez votre chien le plus brièvement possible, essayez de le faire marcher sur la neige et non le trottoir glacé\salé. Si possible, faites-le rentrer dans un bac rempli d’eau tiède\chaude en arrivant (en l’attirant avec les meilleures gâteries possibles et sans forcer) pour laver le sel.

   Sachez qu’avec un peu plus de temps il est possible d’apprendre à votre chien de bien tolérer les bottes, manteaux et autres. Faites-vous aider par un professionnel compétant qui n’utilise pas la confrontation mais bien la motivation pour y arriver. L’hiver prochain votre chien sera plus confortable !
Testez les bottines sur la glace : est-ce qu’il glisse? Certaines bottines plus glissantes peuvent être améliorées en rajoutant des petits points de colle chaude en dessous.

2 – Habillez-vous vraiment bien! Des bonnes bottes, tuque, foulard sont tellement utiles pour avoir le courage de ressortir votre cabot lorsqu’il aura encore un besoin à faire…difficile de s’y résigner lorsqu’on grelotte encore après la dernière sortie. Ce n’est pas de la faute à votre chien si vous vous habillez insuffisamment! Petit truc : ouvrez vos sacs à selles d’avance avant de les mettre dans vos poches extérieures. À moins que vous aimez devoir enlever vos mitaines pour essayer d’ouvrir le #$% de sac à l’extérieur.

3 – Marcher sans tomber : Votre chien vous tire en laisse? Cela peut s’avérer franchement dangereux lorsqu’il y a de la glace. Évidemment, même un chien qui tire moins normalement commence à tirer lorsque cela fait une semaine qu’il n’a pu courir convenablement à cause du froid intense. Essayez de ne pas l’étrangler, cette météo n’est pas de sa faute.
– Achetez-vous des crampons à bottes! C’est génial et il y en à la pharmacie, au Canadian Tire ainsi qu’aux boutiques de plein air. En fait, si vous avez des crampons et votre chien des bottines, il glissera et pas vous ce qui réduit beaucoup le problème du toutou qui tire en laisse…
– Notez où prendre des cours pour apprendre à votre chien comment ne pas tirer en laisse. C’est possible même pour un Husky de 8 mois. Évitez les entraîneurs qui « corrigent » le chien qui tire : le toutou aura mal, peur et ne saura toujours pas comment marcher en laisse convenablement…il existe des techniques 100% agréables pour le chien et l’humain qui apprennent rapidement au chien comment faire pour ne pas tirer en laisse. En fait vous pouvez travailler la marche en laisse à l’intérieur en attendant des meilleures conditions extérieures : cela combinera l’utile à l’agréable!
– Sio votre chien tire et c’est glacé : tenez votre laisse bien courte et « donnez du lousse » seulement lorsque vous laissez votre chien grimper dans un banc de neige et vous êtes arrêtés et ne bougez pas. En ayant moins de longueur de laisse, votre chien aura moins de force et d’élan pour vous renverser. Essayez tout de même de garder le tout confortable pour le chien. Évitez les colliers qui étranglent car ils causent des sérieux dommages au cou de votre chien et souvent, le chien stressé d’étrangler, avance encore plus vite…Si un collier plat régulier n’est pas suffisant, essayez un harnais bien ajusté attaché à l’avant sur le poitrail du chien.
– Réservez la nourriture pour dehors. Évitez de nourrir votre chien dans son bol comme à l’habitude et nourrissez-le en marchant avant les repas : il risque alors d’être plus attiré vers vos gâteries et pourrait marcher avec plus d’attention à votre personne…allez-y avec de la viande et autres merveilles si sa nourriture ne l’intéresse pas suffisamment. Préparez les morceaux dans un sac ou votre poche de manière à pouvoir servir sans enlever vos mitaines. Personnellement, j’utilise une paire de mitaines qui peuvent être salies par les friandises de foi frais et autres merveilles.
– Donnez de la longueur dans la laisse seulement lorsque vous êtes bien arrêtés sur un sol pas trop glissant pour permettre au chien d’aller sur de la neige et faire ses besoins. Ensuite reprenez-le tout près de vous sur une laisse très courte, bourrez-le des gâteries si cela aide et déplacez-vous au prochain banc de neige. Trouvez un endroit pour s’arrêter solidement et relâchez votre chien sur le prochain banc de neige pour la longueur de la laisse. Prenez votre temps.
– Pour sa santé en autant que la vôtre, limitez les sorties pour les besoins essentiels à moins que votre chien est très bien habillé et que ses oreilles ne risquent pas de tomber.

– Quelques trucs créatifs pour Humains fragiles et Chiens trop explosifs : des escaliers trop glissants à descendre? Attachez le chien à une corde près de l’entrée ou en haut des marches qui permettra au chien de descendre seul. Suivez-le prudemment avec sa laisse dans votre main que vous attacherez une fois en bas et détacherez la corde. Vous l’attacherez à la corde en revenant en détachant la laisse ce qui permettra au chien de descendre et monter les escaliers tout seul et vous suivrez prudemment. Évidemment, on peut se servir d’une variante lorsqu’il n’y a personne dans la rue (possible à -60°C) et simplement attacher le chien à une longue corde qui lui permet de sortir, faire ses besoins et revenir à partir de votre entrée. Dès que le froid se calme légèrement, allez pelleter dans la rue la neige jaune (si ce n’est pas votre propre terrain). Les petits tas devraient être ramassés rapidement mais peuvent l’être au moment de vos sorties au travail etc et non à minuit. Assurez-vous de ne pas créer un dérangement pour le voisinage et ne laissez pas un chien qui saute sur les gens ou peut leur faire peur sortir tout seul si il y a risque d’un passant!

– Par pitié, tassez-vous dans une entrée ou sur un terrain lorsqu’un passant essaye de vous croiser et maintenez bien votre chien à vos côtés sur une laisse très courte: plusieurs personnes ont peur des chiens et ils en ont parfaitement le droit. Même un grand amateur de toutous anticipe avec horreur se faire sauter dessus, se faire emmêler avec une laisse et autres dangers réels lorsque les trottoirs sont glissants. Ce n’est vraiment pas le temps de socialiser votre chien, vous risquez de causer des graves blessures telle une fracture à quelqu’un.

4 – Fatiguer le chien sans sortir? : C’est possible, même en petit appartement. Évidemment, cela ne peut remplacer une vraie course au parc mais peut beaucoup aider :
– toute nourriture devrait être donné sous forme d’entraînement, jeux et cachettes. Manger dans un bol est criminellement plate et donne des calories gratuites au chien : il n’en a vraiment pas besoin en période de grand froid ou patinoire nationale! Une petite séance possible en pyjama : https://www.youtube.com/watch?v=ELD0_Inc0vw
– Jouez au jeu de la tiraillade (tug) plusieurs fois par jour. Des séances de cinq – dix minutes une douzaine de fois par jour peuvent vraiment diminuer l’énergie explosive de votre cabot privé de sorties. Pour les étapes de ce jeu : http://coeurcanin.com/2016/11/19/se-tirailler-entre-amis/
– Donnez beaucoup d’os à gruger. Des vrais os de chez le boucher, crus et assez gros afin que votre chien ne puisse les mettre au complet dans sa gueule ou les craquer sont l’idéal. Faites attention aux « os » en cuir brut vendues dans les animaleries : elles causent nombreux blocages et performations en plus de contenir beaucoup de produits chimiques qui causent des selles molles, des otites etc. chez plusieurs chiens. Les vrais os « à soupe » contiennent souvent de la moelle qui est excellente mais riche. Plus d’information sur les vrais os et une diète naturelle pour chiens et chats : http://www.rawmeatybones.com/translations/french/intro.html
– Faites utiliser le merveilleux odorat de votre chien pour rechercher ses portions journalières. Lorsqu’il renifle, cela aide à oxygéner le cerveau similairement à la course. Cachez-les un à la fois comme dans ce jeu : http://coeurcanin.com/2016/11/19/le-jeu-du-pif/
– Fatiguez votre chien mentalement. Apprenez-lui des nouveaux tours ou perfectionnez ce qu’il connaît. L’entraînement au clicker est une méthode merveilleuse d’apprentissages joyeux, efficaces, qui utilisent la concentration, créativité et résolution de problèmes de votre chien : de quoi réellement le brûler! Une introduction : http://coeurcanin.com/2016/11/19/le-clicker/
Encore mieux, venez suivre un cours exprès pour bien vous outiller : http://coeurcanin.com/event/seminaire-clicker-resolution-de-problemes/

– Si votre chien est bien sociable, recherchez des pensions- garderies pour chiens de qualité qui ont une salle intérieure de jeux. Votre chien pourra y jouer avec les copains et enfin se fatiguer une, deux journées par semaine. Toutefois, soyez prudents : si la pension n’est pas très compétente votre chien pourrait y être blessé ou stressé. Vous voulez en choisir une dont le personnel est compétant, sait reconnaître les états d’âme des chiens afin de prévenir les problèmes et n’utilise jamais la confrontation avec ses pensionnaires. Si la pension est superbe mais ne possède pas de salle intérieure, les chiens doivent sortir pour jouer ensemble : est-ce que votre chien a le poil suffisant pour ça? Ou restera-t-il dehors à grelotter? Ou devra-t-il rester dans un enclos à l’intérieur? Il ne faudrait pas non plus qu’il se blesse en jouant sur une surface glissante et glacée…vérifiez bien!
– On pourrait être tenté, pour un chien sociable, de profiter de certains cafés canins….à demeurer très prudents car qu’arrive-t-il durant la période des grands froids? Les chiens sont énervés et plus enclins à se surexciter et débuter des bagarres. Donc, si vous voulez y aller, entrez sans votre chien quelques minutes afin de vérifier ce qui s’y passe. Ensuite, si vous décidez d’y aller, demeurez vigilants et sortez avec votre chien si vous redoutez qu’il ne s’amuse plus ou qu’il stresse un copain. Choisissez les heures peu achalandés et donnez-y des rendez-vous avec les copains de votre chien.
– S’inscrire à des cours à l’intérieur avec son chien est toujours une bonne idée en hiver, en autant que les cours sont donnés par des gens compétents, qui utilisent des belles méthodes efficaces de renforcement positif au lieu de vous encourager de « corriger » vos chiens par coups sur le collier. De l’agilité, du rally-o, du flyball, ou mon préféré, le freestyle canin ( http://coeurcanin.com/freestyle/ ) sauront vous garder actifs et occupés à l’intérieur.

– Si votre chien est sortable et présentable, amenez-le chez des amis en visite, au bureau etc : juste changer de décor pourra le désennuyer.

– Ou bien embarquez-le dans votre voiture, prenez sa preuve de vaccination contre la rage et votre passeport, puis roulez vers le sud jusqu’à ce que vous puissiez enfin sortir dehors. Alors attention aux tiques, le virus du Nil, les coups de chaleur :P…

Courage et bon hiver  🙂 !

Zuzanna(Zuzia) Kubica & Fleuve
Intervenante en comportement canin à CoeurCanin.com
Propriétaire de la Formation CoeurCanin pour intervenants en comportement animal
Membre fondatrice du Regroupement Québécois des Intervenants en Éducation Canine

Share