acceuil
pour voir le menu du haut
 
Vous êtes les bienvenus d'attacher des liens à cette page à partir de votre site et les faire connaître aux parents et amis autant que vous mentionnez la source et l'auteur. Ces articles demeurent cependant la propriété de CoeurCanin et veuilliez nous contacter avant de les imprimer ou publier. Merci!
article#7) Japper ou ne pas Japper?:
Comment réagir face à un problème d'aboiement excessif? Eviter des plaintes des voisins? Comprendre ce comportement et le prévenir?
 
Japper ou ne pas Japper?
 
    La complainte numéro un des voisins de propriétaires de chiens est un jappage excessif. Certains chiens passent leur vie à vocaliser, d'autres sont plutôt silencieux. On veut tous éviter que notre chien nous casse les oreilles, comment éviter, prévenir et guérir ce comportement qui fait partie de la nature du chien?
   La plupart des conseils qui nous seront donnés vont ressembler à faire tomber avec bruit une canette remplie de sous, asperger le chien d'eau, utiliser un gadget comme un collier à jet de citronnelle, un qui produit un son particulier ou même des chocs électriques. Les résultats varieront, la plupart du temps feront un peu d'effet mais pas pour longtemps, ne fonctionneront pas du tout (ha!certains chiens découvrent qu'ils adorent se faire asperger d'eau!), ou bien causeront d'autres problèmes. Utiliser ce genre de méthodes est comme jouer à l'aveuglette car on essaye de modifier un résultat sans s'occuper de la cause. Un gadget peut occasionnellement aider à réduire momentanément les plaintes pendant qu'on travaille le vrai problème. Il faut cependant le travailler ce vrai problème si on veut des résultats fiables et à long terme. Pour ce faire, on a besoin de comprendre pourquoi un chien jappe?
   Il existe plusieurs raisons qui causent l'aboiement. Certaines personnes sont portées à dire que leur chien 'jappe pour rien'. Ceci est absolument faux, un chien vocalise toujours parce qu'il a une raison, on peut ne pas comprendre cette raison ou ne pas la trouver digne de tout ce bruit, mais elle existe et la trouver est le premier pas vers le traitement et la prévention; car comment prévenir que notre chiot devienne jappeur si on ne sait pas pourquoi un chien aboie?

   Certaines races ont plus de tendance à s'exprimer en vocalisant que d'autres. Certains Terriers comme les Schnauzer nains et certains chiens de berger comme les bergers de Shetland, sont des exemples de race 'à risque' de japper plus que d'autres. Mais même eux ont besoin d'une raison pour vocaliser!
   Le chien peut japper parce qu'il s'ennuie. Il aimerait que quelque chose se passe et chaque stimulus, aussi petit qu'il soit, le pousse à aboyer dans l'espoir de produire quelque réaction. On peut arriver ainsi à un chien qui jappe visiblement 'pour rien', parce qu'il a vu un oiseau par la fenêtre, parce qu'une feuille est tombée de l'arbre… il aboie car il s'ennuie et n'a absolument rien d'autre à faire. Ça arrive très souvent aux pauvres bêtes attachées dehors toute leur vie, mais ça arrive aussi assez fréquemment aux toutous gâtés à l'intérieur de nos maisons. Il se peut que ce chien a de l'attention, de l'amour, des bons soins et des promenades, mais il a un potentiel et une intelligence qui dépassent de beaucoup son rôle de toutou en peluche. Que va-t-il arriver si on utilise une des méthodes 'pansement' ? On pourra le dissuader de ne plus japper en lui mettant un collier à chocs électriques. Si cela ne le traumatise pas trop, il risque simplement de trouver une autre activité comme détruire des trucs, courir après des ombres ou creuser pour tromper son ennui. Il serait intéressant d'occuper ce toutou à la place d'essayer de le faire taire. Des activités plus stimulantes pour lui physiquement et mentalement qui seront à sa hauteur sauront le satisfaire. Un chien fatigué est un bon chien!
Relié à l'ennui et qui va souvent de pair, est l'aboiement pour avoir de l'attention. Encore une fois, le chien n'a pas grand-chose autre à faire que s'amuser à nous faire réagir. Il a très bien observé que lorsqu'il fait du vacarme, on lui saute dessus, on lui crie des trucs (on aboie aussi!), on lui court après, bref, on laisse nos occupations et 100% de notre attention est sur lui. C'est un super jeu! Si vous commencez à lui jeter des canettes ou de l'eau dessus quand il vocalise, à moins d'avoir très peur, il risque de bien aimer ce changement dans les règles du jeu. Il vous trouvera bien inventif et intéressant pendant que vous allez essayer tous les trucs inimaginables pour le faire taire. A moins de vraiment lui faire peur ou mal (ce qui va avoir des conséquences tristes sur votre relation d'amitié), rien ne le fera taire. La meilleure solution reste à occuper convenablement le chien et ignorer ses vocalisations pour ne pas les récompenser de notre attention.

   Une cause très fréquente et sérieuse de jappements excessifs est la méfiance. Un chien vocalise pour sonner l'alarme quand il a peur. Il veut avertir sa famille du grand danger qui s'approche. Le plus facile est de prévenir ce problème en exposant le jeune chiot à plein de gens, autres chiens, chats, chevaux, camions, ascenseurs, patins à roulettes et autobus dès son jeune âge. La période entre 2 et 5 mois s'appelle la période de socialisation. Sans traumatiser le chiot, on veut alors l'exposer à toutes sortes de nouvelles personnes, animaux, bruits et objets pour qu'il s'y habitue. Cela va aider à faire de lui un chien peu craintif qui aime tout le monde. Il n'aura pas besoin de japper à chaque personne qui passe devant la fenêtre et à chaque sac de poubelle qui bouge au vent car ça ne le rendra pas soupçonneux, seulement curieux. Si vous trouvez que la grande majorité de chiens de petites races jappent, vous venez d'en découvrir la raison : ils passent trop de temps à la maison à toujours voir les mêmes choses et sont trop surprotégés dans les bras. Ça ne leur laisse pas la chance de connaître le monde extérieur et tout leur parait douteux. La prévention en jeune âge reste la meilleure solution, mais il est possible avec de l'effort de réduire les craintes de chiens trop timides en les habituant aux nouvelles choses patiemment.
    Le chien qui perçoit quelque chose de suspect peut non seulement alarmer ses proches mais aussi décider de défendre le territoire. Certains chiens méfiants jappent mais sont assez faciles à arrêter. D'autres vocalisent ardemment à la fenêtre et il est impossible de les faire taire: on peut même se faire mordre dans le processus! Le toutou impossible à arrêter est un toutou qui se croit responsable du territoire, de la maison, du jardin, de ses humains. En vocalisant à la vue d'un intrus suspect il essaye non seulement de sonner l'alerte générale, mais aussi d'intimider l'ennemi en espérant que celui-ci s'en ira (comme le facteur le fait chaque jour). Il se croit sincèrement responsable de nous et si on essaye de le faire taire il peut même nous mordre car " voyons, ne me dérange pas, j'essaye de te protéger!". Ce chien aura besoin de se faire déresponsabiliser par une approche et encadrement global qui lui feront comprendre que c'est l'humain qui le protége et non l'inverse et qu'il n'est pas dans son travail de garder le territoire si on est présents. En lui enlevant ce gros boulot, il va seulement nous avertir s'il voit quelque chose de suspect et nous laissera la peine de s'en occuper. C'est l'idéal de ce qu'on attend d'un toutou de compagnie: avertir par deux-trois jappements et arrêter quand on le demande.
Pour un toutou méfiant ou territorial qui cause des complaintes lorsqu'on est absents, on peut essayer de restreindre sa vue de dehors en bloquant la vue par la fenêtre, en gardant le chien en cage et en laissant la radio jouer pour camoufler les bruits extérieurs pendant nos absences. Si c'est assez tant mieux, mais souvent il faut s'occuper un peu plus du problème avant de le considérer réglé. Ce type de jappement apparaît souvent entre 6 mois et 2 ans pour les premières fois, puis, si on n'en travaille pas la cause, s'amplifie.
   Une dernière cause de jappement est assez fréquente et pas toujours facile à résoudre, c'est la frustration. Simplement, un chien qui aboie lors du jeu peut juste être excité, mais il y a des grosses chances qu'il y a un peu de frustration dans la situation. Ça arrive couramment aux chiens plus vieux qui ne voient plus aussi bien ou ne peuvent plus courir comme avant de japper beaucoup pendant le jeu ou ballades au parc. Il se peut aussi que votre chien voit deux autres chiens jouer et il aimerait tellement s'en mêler mais les autres chiens ne s'occupent pas de lui ou il n'ose pas se laisser aller dans le jeu. Il peut donc japper intensément. La meilleure chose à faire est de rediriger son jeu sur un bâton ou autre jouet qu'il tiendra dans la bouche (il ne peut aboyer la bouche pleine!) et initier fréquemment des jeux qui vont le défouler et fatiguer.
   Parfois, la frustration est beaucoup plus globale et avancé que dans le jeu. Beaucoup de chiens souffrent d'un manque de direction, encadrement, règles claires et stimulations intéressantes. C'est un trouble de vie du chien moderne. Il a souvent encore le potentiel, intelligence et besoin de travailler pendant des longues heures et voilà qu'on lui demande de se contenter d'être à la maison, de se laisser caresser et de deux promenades par jour. Comparez cette vie à celle d'un chien de berger qui sous une direction claire de son humain à un travail à faire qui l'occupe durant toute la journée. La frustration de ne plus savoir quoi faire de soi-même peut alors se manifester de différentes façons, dont la vocalisation excessive. Si on essaye de faire taire le chien par des gadgets, on peut y arriver, mais on risque seulement de transporter le problème plus loin. Le chien pourra commencer à tourner en rond toute la journée, courir après sa queue, se lécher les pattes en excès, de détruire, creuser…dans un tel contexte, occuper le chien et l'encadrer sera la seule solution. De l'entraînement, des activités comme l'agilité, le freestyle, le skijoring, le pistage etc. vont certainement aider et amuser autant le chien que son humain.

   Voici donc les principales raisons qui font aboyer un chien, peu importe sa race. La prévention est la plus facile en choisissant un chiot d'une génétique équilibré, en le socialisant et l'encadrant dès les débuts. Il est possible de faire taire des chiens plus vieux avec cette habitude, autant qu'on découvre la cause du besoin de s'exprimer excessivement. Souvent, il s'agit d'une mixture de plusieurs motifs. On ne traitera pas de la même façon un toutou qui jappe pour alerter le quartier que celui qui jappe parce que ça l'occupe. Règles générales: travaillez la source du problème et soyez silencieux si vous travaillez avec le jappement. Trop de gens se mettent à crier pour faire taire le chien ce qui provoque l'effet contraire, le chien se voit encouragé par ses humains qui vocalisent autant que lui….

 
retour aux articles
 
Signez notre livre de visiteurs!
accueil / bienvenue à CoeurCanin /Programmes / Questions et Réponses / nutrition / recommendations / randonnées / articles / liens /bonbons/présentation/photos/
courriel (514)554-2442 , English / Polski