acceuil
pour voir le menu du haut
 
Vous êtes les bienvenus d'attacher des liens à cette page à partir de votre site et les faire connaître aux parents et amis autant que vous mentionnez la source et l'auteur. Ces articles demeurent cependant la propriété de CoeurCanin et veuilliez nous contacter avant de les imprimer ou publier. Merci!
Article#5) Choisir ses Aides:
  Comment sélectionner parmi les services et professionnels; vétérinaires, éleveurs, entraîneurs, toiletteurs et pensions pour notre chien.
 
Choisir ses Aides
 

    Il existe aujourd'hui toute une grande industrie qui fait des millions et qui tourne autour de notre amour et soins pour nos compagnons à quatre pattes. Surtout si on habite la ville, on a l'embarras du choix avec tous les produits et services offerts. Juste pour agrandir la famille et s'acheter un chiot, on peut trouver des dizaines de boutiques, des centres canins et des douzaines d'éleveurs. La même situation se dessine avec des centaines de vétérinaires et salons de toilettage. On peut aussi choisir dans des nombreuses écoles ou faire dresser notre chien et plusieurs pensions pour le faire garder si on doit partir en voyage sans toutou. Même si il en existe tant, la qualité du service et les compétences des professionnels varieront énormément. Il est important de bien choisir et s'informer car un mauvais choix peut vouloir dire chien malade, traumatisé, troubles de comportement et même la mort. La prévention reste encore la meilleure sécurité pour notre chien qui ne peut parler pour nous raconter comment on s'en est occupé durant votre absence ou qu'est-ce qu'il pense de son école.
    Pour commencer, il est important de savoir que les lois au Québec sont très limitées dans le domaine de l'animal de compagnie. La profession de vétérinaire est la seule reconnue par le ministère de l'éducation. Pour ce qui est d'éleveurs, entraîneurs, toiletteurs, ou services de garde ou refuges, n'importe qui sans aucune formation peut commencer le métier et c'est tout à fait légal. On ne peut donc se baser sur la loi pour se protéger en tant que consommateur, il faut plutôt faire ses propres recherches, poser beaucoup de questions et chercher des références. Votre jugement et l'observation de votre chien seront vos meilleurs outils quand il s'agira de choisir les aides professionnels canines.

Achat ou Adoption d'un chiot ou chien adulte:

Choix du Vétérinaire:

Choix de l'Entraîneur (éducateur, dresseur, cours de groupe...):

Choix du Toiletteur:

Choix de la Pension ou Gardien:

 Débutons par l'achat d'un chiot ou chien adulte. Pour s'assurer d'avoir un chien en santé et équilibré mentalement, il est important de choisir avec soin sa provenance. Le caractère de ses parents, surtout de la mère et l'environnement dans lequel il vivra dans les premières semaines de sa vie auront une très importante influence sur son développement et personnalité. Il est crucial de pouvoir rencontrer la mère des chiots. Si elle n'est pas là, (le père provient souvent d'une autre place, mais si vous avez la chance de le connaître, ce sera intéressant) ou on ne veut vous la montrer, n'achetez pas votre chiot là, c'est suspect. C'est correct si l'éleveur demande de ne pas prendre les jeunes chiots quand la mère est là. Il est cependant très important que lui et les membres de la famille que la chienne connaît puissent le faire sans problèmes et que vous puissiez sous sa surveillance toucher les chiots quand la mère est partie. Demandez aussi de rencontrer la mère sans les chiots, dans une autre pièce. Comment est-elle avec des étrangers bienveillants (vous!) ? Est-ce qu'elle est affectueuse, laisse se toucher, mieux encore, aime ça, veut jouer avec vous ou se faire câliner? Super! Si elle est méfiante, nerveuse, peureuse ou agressive, passez et trouvez d'autres chiots. Les chiots élevés par une mère nerveuse, agressive ou méfiante le seront aussi peu importe leur génétique.
    Recherchez des chiots élevés à l'intérieur de la maison où ils font partie de la famille, se font toucher et parler quotidiennement. Si l'éleveur fait l'effort d'inviter des visiteurs à jouer et caresser les chiots, de présenter des enfants, c'est vraiment bien. Ces chiots seront plus sociables et aimeront le contact humain, seront habitués aux enfants. Des chiots élevés dans le garage ou dans des enclos, même très propres, ne voient pas grand monde et n'expérimentent pas grand-chose. Ces chiots sont souvent peureux, méfiants, difficiles à mettre propre et nécessitent énormément d'efforts pour en faire des chiens de compagnie fiables et heureux. Les chiots devraient rester avec leur famille canine jusqu'à 7 semaines pour apprendre des bonnes manières entre chiens. Ils peuvent rester chez un bon éleveur jusqu'à 9 ou 10 semaines, à condition que celui-ci s'assure de les socialiser quotidiennement et commence à leur enseigner des principes de base comme la propreté.
    D'autres points importants sont :

  - combien de races y a t il chez cet éleveur? Recherchez l'éleveur passionné d'une, maximum deux races. Ça prend beaucoup de dédication et de temps s'occuper d'une race et d'une portée, impossible à faire comme il faut avec plusieurs. Si l'endroit offre plusieurs races, oubliez ça, il ne s'agit pas d'un élevage mais d'une usine. Une usine à chiots (ou chatons) n'est pas un endroit que vous voulez encourager. Il s'agit d'une place ou des dizaines, souvent des centaines de chiens vivent dans des cages et leur seul but est de reproduire et vendre. Ces chiots quittent trop tôt une mère trop fatiguée, souvent malade, effrayée et névrosé à la suite d'une vie entière passée dans une cage à se faire reproduire à chaque chaleur. L'abus de l'animal est garanti à cet endroit. Pour plus d'informations vous pouvez consulter des sites comme : http://protectionanimale.com/usines.htm . Il n'existe malheureusement pas de lois adéquates au Québec pour fermer toutes ces places. Beaucoup d'entre elles s'annoncent dans les journaux les plus populaires, offrent d'autres services à côté et font des profits énormes, ce n'est pas interdit chez-nous.

  - à quelle fréquence il a des portées? Un bon éleveur ne fait pas accoupler ses chiennes à chaque chaleur. La femelle devrait se reposer entre les portées pour assurer des petits en bonne santé. Il est normal chez un éleveur responsable d'avoir des chiots occasionnellement et il faut s'inscrire sur une liste d'attente. Si l'éleveur a constamment des chiots il y a de l'abus quelque part, c'est une usine: à éviter.

  - pourquoi l'éleveur élève-t-il? Si il le fait parce qu'il veut faire de l'argent, ça va paraître. Un éleveur passionné qui veut s'assurer que ses chiots seront de plus haute qualité physique et psychologique, va plutôt perdre son argent qu'en gagner. Il va aussi passer beaucoup de temps avec ses chiens, faire des activités avec eux comme l'agilité, l'obéissance, la zoothérapie ou des compétitions. Un bon éleveur choisit ses reproducteurs dans le but d'améliorer la race et produire des chiots en santé, avec un bon tempérament. Si il se soucie plus de l'apperence extérieure que du tempérament faites attention, ses chiots peuvent ne pas faire des bons compagnons pour la famille même si ils sont beaux à en gagner des compétitions.

  - quelles garanties offre-t-il? Faites des recherches sur la race qui vous intéresse et vous trouverez les maladies qui sont à surveiller. Un bon éleveur devrait faire des tests aux parents et en avoir des preuves écrites. Il devrait offrir des garanties de santé contre les maladies héréditaires. Attention : beaucoup de places vont vous offrir une garantie qu'ils sauront que vous n'utiliserez pas : si le chiot est malade, retournez-le et vous recevrez un autre, comme on ferait pour une télévision qui brise. Ils savent bien qu'après un an ou deux vous serez attachés à votre toutou et si on y découvre une maladie telle la dysplasie, vous n'aurez pas le coeur de vous défaire de l'animal, vous allez tenter plutôt de le faire soigner. Un bon éleveur qui tient à ses chiens vous demande de retourner le chien à lui si jamais vous ne pouvez plus le garder. Il ne veut pas que ses chiens soient abandonnés à la SPCA ou au bord de la route.

  - offre-t-il des papiers? Si les deux parents sont reconnus de race ils devraient avoir des papiers et les chiots aussi. Il peut y avoir des exceptions comme des couleurs ou longueur de poils non reconnus. Méfiez-vous, des papiers ne veulent pas dire grand-chose. Il y en a beaucoup de trafiqués ou des vrais pour le mauvais chiot car il n'y a pas trop de vérifications dans le système - ex: un éleveur a eu 7 chiots mais dit en avoir eu 9, commande les papiers puis vend deux certificats à quelqu'un qui a deux chiots un peu similaires lesquels il aimerait vendre comme chiens de pure race. C'est de cette manière que des gens achètent à l'animalerie du coin un Épagneul Américain avec papiers et quand celui-ci grandit, il ressemble plutôt à un croisé de Golden! Un chiot avec papiers même véridiques n'est pas garanti d'un chiot en santé avec un bon tempérament.

  - l'éleveur devrait poser des questions et être ouvert. Un bon éleveur ne laisse pas partir n'importe qui avec ses chiots, il devrait vous poser des questions, s'intéresser comment vous allez prendre soin du chiot, ainsi qu'être disponible de vous donner des conseils après l'achat. Un éleveur passionné qui fait bien son travail va être fier et heureux de vous montrer ses chiens et son élevage et peut vous parler longuement de ses toutous, vous montrer des photos, etc. Si il vous apporte les chiots au salon et vous n'êtes pas bienvenus d'aller voir où ils restent, méfiez-vous, ce n'est peut-être pas beau à voir et il a des bonnes raisons d'essayer de vous le cacher.

   La source la plus facile pour acheter un chiot sera l'animalerie du coin, mais pourtant c'est la place à éviter à tout prix. Aucun éleveur qui prend bien soin de ses chiens ne donnera ses chiots à l'animalerie car il ne saura pas qui les achète. Toutes les animaleries reçoivent leurs chiots et chatons à partir d'usines, peu importe ce qu'ils vous disent. Il est fréquent que les employés n'en soient pas conscients et se font dire qu'ils reçoivent leurs chiots toujours du même bon éleveur. Il s'agit probablement d'un 'broker' qui vient leur vendre des chiots qu'il achète à des usines. Ces chiots ont une génétique souvent faible, n'ont pas vécu leur premières semaines en socialisant avec des gens et le monde à part une cage isolée, sont séparés beaucoup trop jeunes de leur mère, sont souvent malades et difficiles de mettre propre. Le pire de tout est que à chaque fois que vous achetez un chiot ou chaton dans une animalerie, vous donnez de l'argent et encouragez ceux qui ne prennent pas bien soin des animaux à continuer. Vous créez la demande qui fait que la mère de ce chiot sera accouplée encore et encore pour produire plus de chiots en étant gardée dans des conditions lamentables.

    Si vous pouvez, trouvez un bon éleveur qui demandera assez cher pour son chiot mais en qui vous avez confiance, où vous pouvez voir la mère et les autres chiens de la place et où votre petite voix intérieure vous dit que l'endroit est optimal pour produire un bon toutou avec amour et soins. Si vous etes limités financièrement, vous pouvez aider des chiens de refuges, qui peuvent avoir des portées entières parfois à adopter ou des jeunes et moins jeunes chiens très gentils.
   C'est vraiment triste, mais même au niveau des refuges il faut se méfier. Il y en a des connus comme la SPCA mais aussi plein de petits qui font de l'excellent travail. Il arrive cependant des imposteurs qui se font passer pour des refuges. Ils vendent leurs chiens un samedi au coin, ils ont un nom de refuge, vous pouvez leur faire des dons, mais ce n'est pas un refuge. Un point suspect sera le fait qu'ils n'ont pas de refuge que vous pouvez visiter, ils ont fréquemment des chiots et chatons (plutôt occasionnel pour un refuge) et une fois que vous adoptez votre animal et payez la somme ils demeurent introuvables pour la stérilisation que leur vétérinaire affilié était supposé faire pour laquelle vous avez payé…. Recherchez des bonnes références ou visitez la place. Surtout si vous n'êtes pas certains d'avoir le temps et énergie nécessaire pour éleveur un bébé chiot, un chien un peu plus âgé, peut-être déjà bien éduqué saura s'adapter à votre famille et fera un très bon compagnon. Demandez aux bénévoles du refuge ou à un professionnel habitué aux chiens de venir vous aider à choisir. Une excellente option de nos jours qu'offrent plusieurs refuges est devenir famille d'accueil. Si vous n'êtes pas certains comment ce chien va se comporter chez-vous mais vous aimeriez essayer, vous pouvez devenir temporairement sa famille d'accueil. Donc, à la place de rester en cage au refuge il vivra chez-vous jusqu'à ce que vous ne puissiez plus le garder ou jusqu'à ce que quelqu'un l'adopte. De cette manière si vous vous entendez bien avec, vous pouvez l'adopter, sinon vous l'aidez en attendant qu'il trouve sa propre maison stable.
    Vous pouvez aussi vous tourner vers des chiots nés chez le voisin par accident, vous n'aurez pas les garanties de santé, mais si vous aimez la personnalité de la mère vous avez au moins la chance d'avoir un chiot avec un beau tempérament quand il a été élevé dans la cuisine avec contact humain et non une grange isolée.

 Vétérinaire: Le deuxième aide importante dont vous aurez besoin, une fois que votre chiot ou chien arrivera, est d'un bon vétérinaire. N'importe qui heureusement ne peut se nommer vétérinaire, mais il y en a quand même des très différents. Il serait super si vous gardez le même vétérinaire pour la vie de votre compagnon. Trouvez en quelques uns par référence avant d'en avoir besoin. Jasez avec eux, sur leurs politiques, méthodes, coûts, comparez et trouvez celui en qui vous avez confiance. Personnellement, par exemple, je décide de nourrir moi-même mon chien et chat, j'aime leur donner des aliments frais dont je connais la fraîcheur et le contenu. Ce n'est malheureusement pas chaque vétérinaire qui pourra m'aider par contre, beaucoup au Québec n'ayant pas reçu la formation dans ce domaine et ne connaissant rien que les moulées commerciales. Un tel vétérinaire ne pourra pas m'aider autant si un de mes animaux tombe malade, qu'un qui s'y connaît en alimentation crue maison et pourra m'épauler sur ce point.
    Quand il s'agit juste d'examens de base, la plupart de vétérinaires feront l'affaire. Je vous suggère tout de même de choisir ceux qui seront plus doux avec votre toutou, prendront le temps de vous répondre aux questions et dont vous aurez des bons commentaires. Parlez à des gens qui ont eu des graves maladies avec leur chiens ou chats. Ceux-ci auront probablement fait plusieurs cliniques et pourront vous parler des services qui différent énormément ainsi que de compétences. Certains vétérinaires sont plus dévoués et passionnés que d'autres et ça paraît. Pour des opérations et urgences, il faut bien choisir. Si votre toutou doit rester sur place pendant la nuit assurez-vous qu'il y a toujours quelqu'un de compétant présent. Magasinez avant d'avoir besoin d'un vétérinaire d'urgence!

 Entraînement et Comportement: Beaucoup de vétérinaires sont submergés de questions concernant l'entraînement, la propreté, le mordillage et d'autres problèmes de comportement. Souvent, ils aimeraient bien vous aider mais ils n'ont ni le temps durant la consultation, ni souvent la formation nécessaire pour bien vous conseiller. Ils peuvent vous référer à une école en qui ils ont confiance ou juste celle qui leur a laissé des pamphlets. Ce sera à vous de trouver le bon entraîneur pour votre toutou. Vous aurez beaucoup de choix, des cours de groupe, des cours privés au centre ou chez-vous, des pensions dressages…Malheureusement au Québec, peu importe qui peut se dire maître-chien ou conseiller en comportement et c'est légal. Il en existe beaucoup des bons et moins bons et même des dangereux pour la relation entre votre chien et vous. Un bon filtre pour débuter est de choisir ceux qui se sont conformés aux hauts standarts de connaissances et d'ethiques pour devenir membres du Regroupement Québecois des Intervenants en Éducation Canine:
RQIECRQIEC

Quelques pistes pour trouver le bon :

   - évitez les pensions-dressages. Vous voulez être présents lors des cours pour savoir ce qui s'y passe. Même si tout va bien et votre toutou est très bien traité, vous voulez apprendre comment lui apprendre des choses. C'est avec vous que votre chien devrait travailler pour se lier et mieux se comprendre avec vous et non quelqu'un d'autre. Vous voulez aussi vous assurer que vous etes capables de bien contrôler votre chien même si l'entraîneur est parti! Malheureusement, il y a trop d'histoires d'horreur de pensions-dressages d'où les chiens reviennent changés, anxieux, craintifs, agressifs ou trop soumis. Votre chien ne peut parler pour vous raconter comment le cours se passe, svp, soyez présents. Au Québec, trop d'entraîneurs utilisent des techniques très violentes qui peuvent laisser des séquelles physiques et psychologiques graves chez votre toutou. En ce moment au Québec il existe deux endroits: Joelle Hamelin près de St-Jean-sur-Richelieu et moi-même chez Flair concept Animal à Laval. Il existe également beaucoup beaucoup de pensions-dressages abusives.

   - cours de groupe: demandez de voir un cours sans votre chien pour vous donner une idée comment cet entraîneur travaille. Si il refuse, passez et trouvez quelqu'un d'autre.
Comment est l'atmosphère dans la classe? Est-ce que les chiens aiment le cours? Est-ce que les gens sont contents? Si vous voyez des corrections sévères, si les chiens pleurent quand l'entraîneur les corrige, si on y parle de 'casser le chien', que l'entraîneur crie ou demande aux élèves de le faire, ou bien fait sentir coupable le propriétaire d'un chien qui écoute moins, SVP partez en vitesse. Il existe des meilleurs moyens pour faire écouter le meilleur ami de l'homme et l'entraîneur devrait non seulement respecter les chiens mais aussi les humains. Ni vous ni votre toutou ne devrait faire l'objet d'un défoulement ou une crise d'égo... Certains chiens peuvent être vraiment difficiles à tenir en laisse et n'arrivent pas à se calmer, d'arrêter de japper, tirer vers les autres chiens. Le propriétaire peut facilement être dépassé dans ce contexte. Que fera l'enseignant??? J'éviterai les cours où un tel chien est "repris" par l'enraîneur, secoué, "corrigé" par des coups sur le collier. Un excellent entraîneur s'arrangera d'aider à rùssir ce chien et sa personne: il pourrait les placer près de lui, les faire travailler derrière un paravent plus loin des autres chiens ou autres scénarios qui pourraient aider le chien à se calmer. Il pourrait lui-même travailler avec ce chien gentimment et calmement avant de coacher son humain de poursuivre. Dans des cas extrêmes, il pourrait suggèrer au propriétaire d'un chien difficile de suivre une ou deux cours privés avant de revenir en groupe. En aucun cas, l'insctructeur ne fera sentir coupable le propriétaire du manque d'écoute de son chien= c'est la raison pourquoi la personne s'est inscrit au cours, pour apprendre! De nos jours, les méthodes calmes et positives sont connues et il n'y a plus de raison de corriger physiquement un chien. Le restreindre et rediriger est suffisant et efficace. Certains cours annoncent qu'ils utilisent des méthodes 'positives' mais ils font mal et/ou peur aux chiens, donc vérifiez de vous propres yeux. Parfois les nouveaux enseignements se font avec des gâteires, positivement, puis le chien est corrigé s'il désobéit: ceci n'est pas un cours positif et vous pouvez trouver mieux!
L'emphase devrait être :
1 - d'apprendre au chien les bons comportements et les récompenser et non de punir les mauvais.
2- d'aider le propriétaire à réussir et non démontrer que l'instructeur en est capable.


Un bon signe est quand les élèves sourient et sont détendus, les chiens enjoués et curieux.

   - n'hésitez jamais d'arrêter un professionnel ou quitter un cours! Votre chien compte sur vous pour le protéger. Si jamais un entraîneur est brusque avec votre chien ou fait autre chose dont vous n'êtes pas certains, vous avez parfaitement le droit de l'arrêter, de lui interdire de toucher à votre chien, de quitter son cours immédiatement. Quand vous ne comprenez pas le but d'une approche ou lorsqu'un exercice vous semble douteux, arrêtez et posez des questions. Cherchez des opinions secondaires au besoin. La meilleure chose à faire est de consulter votre chien. Celui-ci ne devrait pas avoir peur durant l'entraînement. Il peut ne pas particulièrement aimer des couche restes, mais il y a une différence entre ne pas beaucoup aimer rester tranquille et avoir peur de l'exercice! Les sessions devraient être plaisantes et votre chien devrait montrer des signes de joie et non nervosité quand les cours commencent. Si un cours n'est pas plaisant ou franchement stressant, arrêtez et changez quelque chose avant d'avoir un chien qui s'écrasé ou urine parterre dès qu'on élevé la voix, un chien qui a peur de gestes brusques, qui n'aime pas travailler en laisse, qui grogne quand on le dispute, mord si on le prend par le collier, ou simplement freine de toutes ces forces quand vous approchez votre classe. Ne faites pas partie de ces douzaines de propriétaires qui regrettent amèrement d'avoir suivi les conseils d'un 'professionnel' et avoir gâché leur chien. C'est parfois récupérable mais souvent le chien reste marqué à vie. Il faut travailler fort pour ensuite mériter de nouveau sa confiance.

   - cours privés: Il est difficile de pouvoir assister à un cours privé d'avance. Si le même entraîneur donne des cours de groupe allez voir ceux-ci. Si il ne donne que des cours privés, demandez plusieurs références. Parlez aux gens qui ont suivi des cours avant et sont satisfaits et des gens qui suivent ses cours présentement. Parlez à l'entraîneur, posez-lui des questions sur ses méthodes, comment il résolut des porblemes de jappement (si tel est votre problème) ou autre. Il devrait être ouvert de jaser avec vous sans pouvoir vous garantir des résultats à 100% parce que ça dépend beaucoup du chien et surtout de comment vous allez faire vos devoirs. Il pourrait par contre offrir une garantie de votre satisfaction de ses services. Un bon entraîneur ne vous donnera pas de conseils précis au téléphone mais devrait se donner la peine de répondre a vos questions et vous donner des exemples de comment il pourrait travailler votre problème. Il est bon aussi d'avoir une possibilité d'annulation des cours si vous n'aimez pas finalement.

Demandez la formation de l'entraîneur. Une seule source de formation vous dit que les connaissances de ce professionnel peuvent être limités. Les meilleurs suivent plusieurs formations et poursuivent une formation continue pendant des longues années, même après vingt ans dans le métier!

    En général, recherchez quelqu'un qui a des opinions semblables que les vôtres sur qu'est-ce qu'est une bonne relation entre vous et le chien, quelqu'un à qui votre petite voix intérieure dit que vous pouvez faire confiance. Il devrait être respectueux de vous et votre toutou, ouvert aux questions, ne vous fait pas sentir coupable si vous doutez de ses méthodes, connaît plus d'une façon pour apprendre à un chien des exercices (parce que différents chiens apprennent différemment), et aime les chiens et les gens. Entraîneur, comportementaliste, maître-chien, il existe plusieurs titres plus ou moins définis du métier. Le titre importe peu, vous voulez quelqu'un qui s'y connaît en chiens de compagnie, leur développement et comportement, pas juste les techniques de compétition. Oui, oui, vous avez le droit d'être exigeant, c'est vous qui payez!

 Toilettage: Selon la race de chien, il se peut que vous ayez besoin d'un toiletteur professionnel. Il existe des gens qui le font chez-vous, qui le font chez eux, des salons de toilettage et des grands centres canins ou plusieurs services sont offerts. Cherchez des références encore une fois et visitez l'endroit. Vous voulez une atmosphère calme et des gens prêts à répondre à vos questions et inquiétudes. Mon choix irait soit pour quelqu'un qui vient toiletter votre toutou chez-vous où vous pouvez le voir faire, soit quelqu'un qui le prend chez eux un à un. Demandez d'assister la première fois pour voir comment le toiletteur travaille. Il se peut qu'il lui soit plus facile si vous sortez parce que votre chien se comporte alors mieux. Certains salons ont des petites fenêtres d'où vous pouvez observer votre chien sans faire de bruit pendant qu'il croit que vous êtes partis. Il est conseillé de commencer à emmener votre toutou chez son toiletteur à un jeune âge, avant qu'il en ait vraiment besoin pour qu'il puisse se familiariser tôt avec les outils et la place.
    L'idéal est de trouver une personne douce et attentionnée qui prend un chien à la fois. Si vous n'avez pas cette possibilité, recherchez un salon qui ne garde pas les chiens en cage toute la journée, un toilettage ne prend pas plus de deux heures et il serait super si vous pouvez emmener votre chien juste avant son tour et le récupérer dès qu'il est prêt. Un accident avec des ciseaux ou un clipper peut arriver. Le toiletteur devrait être responsable et vous en aviser tout de suite. Si ça arrive trop fréquemment ou si il essaye de le camoufler, il est fortement conseillé d'aller ailleurs.
Mes recommendations (aucune annonce payée ici, ce sont des gens que j'ai vu travailler en personne):
Laurianne chez Flair (peut également offrir le service chez-vous)
Martine Huard à Ste-Catherine (rive-sud de Montréal): 450- 638-7743

Gardiens et Pensions: Un dernier collaborateur aux soins de votre compagnon serait une gardienne ou une pension si vous devez faire garder votre toutou. Dépendamment du caractère de votre chien et de la durée de votre séjour, vous pouvez opter pour quelqu'un qui vient le visiter très souvent chez-vous, quelqu'un qui le prendra chez-lui ou une pension. Évitez les grandes pensions ou il y a beaucoup de chiens en cage. Ce sera un lieu stressant pour votre chien de salon. Si il n'est pas très sociable et plutôt méfiant, il se sentira probablement le mieux chez-vous ou chez de la famille proche où il connaît tout. Il n'aura alors peut-être pas autant d'attention que lorsque vous êtes là, mais il sera rassuré de rester sur son territoire. Si votre toutou n'aime déjà pas rester seul, est sociable et a besoin de beaucoup de stimulation, votre meilleur choix est une 'garderie maison'. Certaines personnes prennent des locataires chez eux. Vous pouvez les visiter quelques fois avant d'y laisser votre chien pour vrai. Ça vous permettra de mieux connaître la personne et à votre chien de se familiariser avec les lieux. Si la personne a ses propres chiens ils apprendront à se connaître. Dans des telles places le chien a beaucoup d'attention, est inclus dans la vie quotidienne et la cage est utilisé seulement au besoin ou selon les habitudes. Encore une fois, cherchez les références et magasinez votre pension avant d'en avoir réellement besoin. Si vous ne trouvez rien de convenable dans votre région, parlez à des voisins, peut-être une adolescente de votre rue aime les chiens et aimerait se faire quelques sous? Ou bien parlez à d'autres propriétaires de chiens avec lesquels votre toutou s'entend bien. Vous pouvez vous mettre d'accord et échanger les services: une personne garde votre chien et quand vient le tour de ses vacances, fait garder son chien chez vous. C'est une solution très efficace et amusante pour votre toutou!

   Soyez exigeants en choisissant les aides pour la vie de votre chien. Renseignez-vous trop plutôt que pas assez. Un bon professionnel sera ravi de répondre à vos nombreuses questions car ça lui fera plaisir de travailler avec quelqu'un qui prend son métier et les chiens aussi au sérieux que lui. Il sera content de tout vous montrer et expliquer car il n'a rien à cacher et est fier de son travail. Ne soyez pas intimidés et dénoncez auprès d'autres propriétaires les professionnels qui sont malhonnêtes ou irresponsables, vous pouvez faire une différence en tant que consommateur. Ces les toutous des maîtres avertis qui seront contents de se trouver en bonnes mains!

 
retour aux articles
 
Signez notre livre de visiteurs!
accueil / bienvenue à CoeurCanin /Programmes / Questions et Réponses / nutrition / recommendations / randonnées / articles / liens /bonbons/présentation/photos/
courriel (514)554-2442 , English / Polski